Sortir

 

Je sors de chez moi, la caméra
subjective mord sur la barrière
de l’escalier, plus haut. Je
sors lavé, conscient que je
vais au rendez-vous, comme promis.
Le plan me montre jusqu’à la taille,
américain dans mon allure,
peut-être, mais je ne parle pas l’anglais
si ce n’est la langue de l’inquiétude
lorsque je me demande si je saurai te
fixer sur la place qui bouge, ce jour
de marché. Puis mes pas hésitent
on voit mes chaussures sales, les jambes
des passants, le monde du bas. La caméra
sonde la terre, elle est paranoïa.