Dans les bras de mon oranger

 

Dans les bras de mon oranger
j'égrène les pépins du cours paisible de la vie
L'écorce me danse
une ronde et mon corps noueux l'aime
Le mur d'acier  ne couvre pas
la chanson des oranges dans l'orage éclaté
La pluie sanguine
réanime les morts
Autour courent les hommes
cercueils aux pieds
La danse macabre circonscrit le territoire
Dans les bras de mon oranger
j'égrène les pépins du cours paisible de la vie
L'écorce me danse
Entre qui veut dans la ronde

 

 

Extrait de Sous mon oranger
Traduit de l'anglais par Zied Azria