HIER

 

Hier,
J’ai appris de la bouche du ciel
Les mille et vingt sentiments
Qu’éprouvent les orages.
Dans ma rue leur souffle roule
Je ne vois pas leurs mains
Ni leur oscillante clarté
Mais je croise leurs souvenirs
Dans les pages d’un livre
Tremblant comme une feuille.

Hier,
Ce prisme de papier
M’a conté les orages
J’ai vu de mes yeux
D’ahurissants tableaux
Vertiges et vertiges la peur
S’amoncelait
Un cri rouge de sang
Déchira l’espace noir

C’était hier
Et  depuis
Le silence