Avancer n'était pas le but

    

    Avancer n'était pas le but. Il s'agissait de rejoindre. Délaissant la folie. Par l'obscur,

se glisser. A force d'entassements, les ombres disparaissent. Font le noir. Et c'est plus clair,

plus sûr aussi.

 

    Finalement, on remet les sandales. Sans s'asseoir. Se tenant sur un pied. Refus du repos

et la suite à l'imprévisible, dans la tête, à l'origine du premier jeu, en noir et blanc.

 

    Ni fleurs ni couronnes. Des plaques avec un nom. Lecture attentive. Ne rien oublier

dans l'avenir. Très petit avenir. Alors courir, courir pour rejoindre un visage, le silence de

cette nuit-là quand il y avait quelqu'un pour s'endormir sous l'arbre.