LES HEURES FROIDES : 4H00

 

Heure engourdie de doute
Pas de chemins
Pas de lumières
Pas de balise en l’instant qui s’effondre
Plus qu’un visage qui se crispe
C’est le regard de l’autre
Un foudroiement sans tendresse
C’est toi moins la bête
Dans les bras d’un ange abattu
Même si tout est voué à se taire
Opposer Mozart à l’hiver
Nos voix funambules aux ciseaux du ciel
Fomenter l’insurrection des souffles
Le défi de l'été en janvier
Frisson d'étole dans le silence
Une aile a rétabli la nuit