Dans la coïncidence des laves

 

Dans la coïncidence des laves,
du pollen et du sang,
et de la foudre

qu’assimile
l’incertitude de vol de l’écriture,

le fil de la parole le faire tenir
tel un liant

qu’amenuise toujours plus
l’avancée corrosive
du vide

en creux
de son désœuvrement.