Translatio

Ombragée par les frêles feuilles vives,
la clôture de pierre se dressait au soleil, fraîcheur du lichen et
   de la poussière.
Telle quelle, dans mon œil et mon cœur
il me fallut l’emporter avec moi et la fondre
pour posséder le parler des grains, les figures de l’ombre,
l’infini d’un monde que voilà !

 

Zone frontière de la démence
où le monde devient ce qu’il est.
La voix des atomes transperce le cœur d’amour.

Mais personne ne supporte le silence de cet éclatement.
Et nous retournons en arrière. Ici.