Rue La Bruyère

 

Le vent du large, dirait-on, du grand large
fait vibrer le 6ème étage, mansardes
réunies que nous visitâmes un jour
(combien de temps depuis lors, sur nos visages)
et qui oscillent dans l’air comme une proue.
Il a plu, il a pleuré là sous les combles
cette nuit, beaucoup, une petite fille :
tu dis, je n’ai pas dormi, elle doit être
épuisée. Tu dis : je n’en finis jamais
avec cette fatigue – les murs s’éloignent –
il y a des fleurs qui s’ouvrent dans les larmes.
Il y a des cœurs effrayés en famille
ne montrant rien, qui tiennent comme ils le peuvent
à quelques objets, dans l’or du soleil blet.
 

 

extrait de La forme d'une ville