L’horloge d’aucun temps

de : 

 

Il faudrait une horloge de tous les temps
Celui de l'éphémère pour qui
la journée de l'homme est l'éternité
celui de la comète qui raie le ciel
sans laisser de cicatrice
celui du grillon samouraï de la prairie
celui de la sauterelle porteuse de sabre
celui de la vipère au goupillon mortel
celui de l'alerce et du séquoia
qui sont adultes à mille ans
et enfin celui de l'homme

Cette horloge au cadran immense
aurait des milliards d'aiguille
adaptées à chaque vivant
qui ne verrait rien que la sienne
De gauche à droite cette aiguille
remonterait d'abord la pente
pour ensuite la redescendre
chacune à sa propre vitesse
A six heures serait la naissance
A douze heures serait l'apogée
A dix-huit heures serait la mort

Ah mieux vaudrait sans doute
une horloge d'aucun temps.