à chaque bouchée

 

à chaque bouchée toujours un goût de pourriture
sous tes paupières fermées des lueurs
dans tes oreilles quelque râle obstiné

derrière la blandice des parfums
tu redoutes la charogne
et de poser la main
sur des débris humains