notes brèves sur ton carnet

 

notes brèves sur ton carnet
cantonnements, bons, parfois, rarement
bivouacs, pieds gelés des camarades
marches, trente-cinq heures, cette fois-là
tranchées, toute la journée
la nuit aussi
première ligne, deuxième ligne, on y meurt également
popote, elle vous a oubliés
canonnades, terribles
deux jours sous la pluie battante et sous le feu
aéro contre aéro, spectacle aux armées
bataille engagée
pertes énormes, pour eux, pour nous
d’autres dates, plus de mots
nuit calme, Eugène
- il veillait près de toi -
blessé
ou
chants dans les lignes allemandes
- plaisante la musique ? -
enfin
bonne journée
ai écrit à tout le monde

tes lettres à nouveau
les porter