ENSOLEILLEMENT

 

Le genêt répand
L’indigence de son jaune parfum

Parmi les jonquilles
Le papillon blanc se pose en silence

Sans joug ni fardeau
Comme une étincelle en apesanteur

Une lueur d’infini tend les mains
Le genêt respire
L’ensoleillement du buisson en fleur.