RÉVEIL

 

À la fenêtre la nuit est comme un lac profond
où se consument les spectres du passé

dans le parc les arbres éteignent les dernières étoiles
et moi, à l'étroit dans mon rêve,
je cherche une planche de salut

je bats les premières cartes du jour qui se lève