VENISE

 

Me voici encore en étrange pays
pourtant patrie pour moi aussi

c'est ici que s'élèvent des palais fastueux
au passé troublant et fantôme
c'est ici que les canaux multiplient les reflets du ciel
et les gravent dans mon âme
c'est ici que bouche bée
je saisis la fierté d'une autre langue

c'est ici que je bois une pure lumière
et, par instant, moissonne la joie