Limite est des jours

 

Limite est des jours
vitrine du matin
un huitième de terre
dans un ciel vertical
dévoré de nuages malades

J’ai vu se décomposer
les cumulus charnus
se dissoudre
dans la langueur des heures
l’or des plages célestes