De l'imparfait

 

La poésie qui a rongé ma vie
m'en rendra-t-elle des relents dans la mort ?
Chaque poème qui s'ajoute
aux centaines déjà parus
lance un appel feutré à la fin du voyage.
On le reprend à trois heures du matin
ou le dimanche soir quand le spleen s'installe.
On n'en finit jamais de sculpter la façade.

 

                                            *

Et pourtant l'émotion jaillit de nos faiblesses.
La colombe à l'envers dans les vitraux de Chartres
nous dit la dimension humaine du chef d'oeuvre.
Un vers boiteux chez Francis Jammes
trouble mieux qu'un parfait Racine.
La poésie n'est jamais sûre
de franchir la porte secrète.
Avec elle c'est comme avec Dieu
on paie très cher les certitudes.

                               (suite inédite)