SAINT-SYMPHORIEN

 

à Jacques Lovichi

Perçant la houle
des rouvres

à l’écart du siècle fulminant

la prière
a élevé
ses pierres ajourées

et
désigne l’huis

 

***

 

Affermi

tu accèdes
au refuge

des simples sagesses

 

***

 

Hâte-toi cependant
berger     mon frère

sur les galets électriques
le loup en sa harde

sourit