Nous devons nous livrer

 

Nous devons nous livrer
comme un travail de flamme
sans lèvres
sans bruit
dans la morte saison
rapprochée de la vitre

Nous sommes pour accompagner
la pierre et enfoncer le clou
au- delà de notre peau
et comprendre quelle écharpe veille
comme un mot de passe

Aveugle
approche la lampe
et reconnais- toi !

 

                                           Les arbres ont un regard ( Editions Le Nouvel Athanor. 2009)