Imaginer la blessure

 

Liserés, cercles dans l’arcade centrale.
L’amour descend sur l’empire de la cire,
illumine le pain de chaque ombre,
les après-midi de manganèse,
la porte de la balustrade
qui s’ouvre sur la mer
de ta bourrasque.
Ton corps retrouve son marbre bleuté
depuis la racine
et du toit, des torches
quand l’eau du cœur s’endort.

La sécheresse avance une lumière
et sa parole,
au centre,
comme une large coupe d’albâtre.

 

 

Traduction : Olivier Tafoiry