Ma soeur

 

Ma sœur écoutait la pluie allongée sur le canapé,
la musique de la cascade de l’auvent.
Elle augmentait le volume de la radio
pour ne pas entendre les pas éparpillés dans le couloir.

Elle savait courir et emplir ses poumons d’air,
s’enfoncer sous quatre mètres d’eau
jusqu’à obtenir de hauts trophées de bronze.

J'ai parfois pensé au danger de contenir la respiration de longues minutes,
en suis arrivée à croire que je disparaîtrais à jamais.
Je vivais l’illusion du non-retour : s’enfoncer sous la surface,
quelques centimètres sous la surface.
Personne ne supporte d'être toujours exposé aux intempéries.

Pour rester, il faut descendre.
 

 

 

Traduction Olivier Tafoiry