COMMENTAIRE II

 

COMMENTAIRE II
(SAINTE THÉRÈSE)

 

avec l'amour qui me submerge et tombe/
tout autour de moi grossissent les bêtes
minuscules que ton absence me donne à
manger/ou est-ce ta présence qui

me rapetisse comme pieds qui foulent
des tristesses aux rives de ce qui va chanter/
comme une grande victoire où
mes âmes ne sont que clartés de toi ?

 

Traduction :  Jacques Ancet