NÈFLE NÉCESSAIRE

 

à ma professeur, Réka Tóth
pour l’inspiration constante

tu nourris l’apothéose du mondain :
c’est un hommage à tes faux regards,
aux concaténations des prières.
comment puis-je déboutonner mes dépendances,
mes typologies corporelles, mes restrictions,
mes levers du soleil.
quels sont les secrets de tes
intemporalités, de tes réveils, de
tes gloires élastiques.
je suis meurtrier et victime de tes
rêves. se défaire, se
dépasser, se dissoudre, s’infranchir, se
dilouer. dans mon Dieu de
pitiés, de saisons rectilingues,
d’interpoésies, de rêves graduels
les amours nous cachent dans les tiroirs.