sous les ruines la vie

 

sous les ruines la vie enchaînait ses éclairs et,
finalement, s'éloignait. les länder allemands furent
dépeuplés à l'interface de nos aînés, ensevelis sous le
linceul de la langue.
une flamme luisit parmi les feuilles du lierre. mais      
tout autour il n'y avait que les murs recouverts de
plaques de tôle colorée pour masquer les plaies.

 

 

extrait de "éboulement de terrain"