Je n'irai pas par quatre chemins

 

 

Je n'irai pas par quatre chemins
J'irai par des centaines
Voir tout le spectre de l'humain
Boire à l'eau des fontaines

Je n'aurai de répit dans l'or du paysage
Alors je serai nu dans la beauté du monde
La parole me sera comme geste et louange
Pour protéger mes yeux du feu de mille soleils
Je n'aurai de silence dans le chant de l'été
Mon souffle à l'unisson du coeur battant des blés