Le Temps

 

Qu’est-ce que cela veut dire ce velours du soir

La nuit qui se déhanche ces étagements de l’ombre

Et quelle main vous touche le visage quand toute la ville

Respire à contre-jour à contre temps

Un flot de lumière vous passe dessus s’en retourne

Vers les hauts-fonds et vous êtes soudain là

Dans le soleil de fin novembre vous avez oublié

Tout ce tapage que fut votre vie d’avant

Plus de phrases plus de flèches indicatrices rien

Que des choses sans nom à peine un signe entre les arbres

Un vol énigmatique d’oiseaux noirs

Comme de longues années qui rentreraient au nid

Dans cette chambre obscure dans le tas du temps

Le Temps souverain…