Villages

 

Je ne sais rien que nuit                  Elle circule dans mon sang

Pèse sur mes épaules              le froid me mord       m’envahit

Il passe par tous les pores de ma peau                     mes mains

Sont pleines d’ombre                       un drap noir m’enveloppe

Où donc es-tu  soleil de mon enfance ?                 Que sont-ils

Donc devenus           mes chemins mes rivières mes villages ?

Guerville       Gros-Moulu     La Plagne     Andelu        Limay

Houdan     Le Breuil   Maupomet    Dennemont       La Roche-

Guyon   Rosny    Les soifs que j’avais buvant à Vaucouleurs !

Les pierres vivantes au détour des sentiers      le plumage bleu

Des aubes !  les oiseaux querelleurs dans la mémoire heureuse

Des arbres ! je me souviens de vous qui n’êtes plus         sinon

La braise des mots perdus et qui encore brasillent     un gravier

Ici et là  sous la peau  et  dans mon sang    en ce glacial janvier