Néant

 

Des nuances vides recouvrent mon cadre

Où ma voix dessine,

Absente,

Une symphonie absurde

Où mes doigts dessinent des vagues chaudes

Spiralées

Pour te donner une note souple, une note blanche

Pour te dire le Monde

Pour t’écrire les gens

De parfums, de sens,

Pour t’écrier mes toiles

Ouvertes

Douloureusement possibles.