Vol de Pierres

 

Au souffle des crépuscules
Des passereaux en pisé
Sur les arcades, perchés,
Déploient leurs ailes incrédules
Dans l’azur noir
Où leurs becs s’en vont picorer
Une volée de diamants
Semée par la nuit.