Pour être avec toi

 

(I)

Quand nous ne nous connaissons plus, j’ai pour seule envie que nous trouvions la force d’à nouveau nous rencontrer.

Il m’a, je pense, fallu peu de temps pour entendre ton refus et, le souvenir officiant, m’établir au centre de l’espoir.

M’écarter de la rancoeur courbe du solitaire. Me rafraîchir à la justesse des clairières par toi ouvertes. Retrouver ton éclat. Pourtant.

Telle course fixe croît aux dépens de notre communauté d’espace.

Nos sourires à la source au sommet.

 

 

(II)

Criblée de cercles opposables
Opaque à tes soleils même vérifiés
Tu me manques si exactement.

 

 

(III)

A l’unisson de tes combats

Enjamber l’herbe noire
Stridente

Toute effilée d’absence

Si la route s’éteint

Les arbres seront bleus
Tu sauras que je te cherche.