Mon rêve pur ma transparence

 

Mon rêve pur ma transparence

Unique source
d’un instant de joie
perdu

             et voici le temps

             et voici le jour

Même lumière
même joie

ainsi
l’univers est né

             dans les paumes dorées du ciel

             dans l’iris bleu d’un oiseau blanc

             au croisement de deux sourires

Même lumière
même joie
depuis quelle étincelle

le premier éclat
la première note du temps
qui se fit
jaillissement

reste
un chant

rayonnement fossile de joie

                 ici    partout

Mon rêve pur ma transparence

Toi
qui passe sur Terre
apprivoise la joie !

 

 

«Il reste un peu de ciel entre les branches pures » » Editions Le Solitaire