Animal

 

Tes mots avaient un goût sauvage
cavalcade de chiens affamés
remontant le long de ta gorge
tu m’as dit, viens
ta langue a glissé
entre mes lèvres
assoiffées
viens
ton corps contre
mon corps
animal
te mordre l’épaule
le sel de ta sueur
viens
et quand
toi dans moi
est devenu réalité
quelque chose dans ma tête
s’est déboîté
pour de bon