Marche ou crève

 

Marche ou crève
Avance avec patience
Entre le doute et la foi
Entre le jour et la nuit
Marche et rêve
Ou crève de l’ennui des jours trop pleins
Si les silences te font peur
Ecoute encore
Si le paysage te lasse
Laisse ta montre en offrande
Prends le temps véritable
Qu’il t’enlace
Tu crois aimer les étoiles
Il est à l’intérieur de toi des cosmos que tu ne soupçonnes pas
Tu crois aimer tout simplement
Je te le souhaite
C’est avec la lumière
La chance de ta vie
Tout le reste n’est qu’ombres nuages poussières
Parasites utiles à ton miracle
Surtout ne m’écoute que d’une oreille
Gardes-en une pour toi et une pour le monde
Comme il est meilleur de tirer leçon de ses erreurs
Plutôt que des réussites d’autrui
Et si je me trompe encore tant mieux
Une seule chose est sûre
Un jour viendra la mort
Aveuglante surprise
Et tu croiras jouir pour la seconde fois
Marcheur ou crevé
Les deux je te le souhaite
Face à l’aube première
Celle d’avant les aubes
Abandonne tes jambes sur le palier du temps
Et disperse enfin
Sans attente et sans crainte
Ta lumière nomade.