Réparation du remord

 

Le vent court
vers une ombre épuisée par l'humidité.

Le lampadaire
blesse les rares nuages de septembre.

Les fragments de pluie
sont suspendus à l'immeuble depuis hier.

le port attend impatiemment un navire
dont le commandant n'est pas encore réveillé.

L'oiseau veille sur le ciel du lycée
avant l'arrivée du printemps.

Mon âme me demande :
pourquoi je ne répare pas mon remord à  l'intérieur de l'image
et m'éloigne comme une lentille aveugle ?

Traduit de l'arabe : Mohamed Miloud Gharrafi