SILENCE

 

Ce silence monte
de la pierre
tiède
monte à l'horizon

Rien
ne trouble le toucher des doigts
La brise de notre nuit
avance avec docilité
une vague de peupliers la submerge
un parfum de girofle
le roulement en douceur des remous

Ici nous construisons au rire
une demeure et nous
nous partirons en compagnie
de la fuite de lumière
qui coule de l'horizon

 

*Le don du vide, L’Escampette éditeur, 1999.