Ossivores

 

Attention !
Ces nouvelles têtes
Ne mangent pas la chair
Mais mangent les os !
Elles n’ont pas de dents
Elles ont des marteaux !
Des têtes qui mangent les os
Et jettent la chair aux chiens du roi
Puis sculptent  le « vide » l’habillent de noir
Empruntent la voix du corbeau
Pour inventer  des robots …qui aimeraient Dieu.
Quel temps maudit
On marchande le paradis !
On invente des phobies
On censure la vie !
Et nous
Enfants de l’univers, enfants de l’amour
Devrions-nous céder et les os et la chair
Et habiter les tombeaux
Dans les cimetières, ferions-nous l’unique prière :
Exalter la nudité  d’un soir d’hiver ?
Nous !
Qui avons sacrifié la chair
Pour planter arbres et fruits
Nous
Qui avons caché nos souffles
Pour la paix.
Devant nos yeux fleurissent os, cadavres
Et robots qui aimeraient Dieu.
Relisez le Livre
Faites vos vœux
Le feu du jour s’éteint
Pour se rallumer Jehanne
Le lendemain.
Devant nos yeux os et cadavres arpentent
Les ruelles et les places publiques
Hymne à la république
Ils scandent face au robot
Qui aimeraient Dieu.
O place du martyr
La flamme ne s’éteint plus
Les gorges sont muettes
Et les oiseaux ne chantent plus.
Je verrai le lendemain
Si mes souliers sur les trottoirs gisent
Si mes plumes voltigent au sommet
Mais ton chant je l’écouterai
Me rappeler ce jour
Enfin ce jour,
Liberté