Moi j’habiterais

 

Moi j’habiterais
solitaire,
repoussant la clôture
au-delà
ce jardin,
un pays d’immortels
que la nuit ignore