Rocher

 

D’où vient l’enfant qui surgit des roches
Au-dessus du fleuve de Canneto.
Que dit-il de nous,
De la beauté. De nos mots.

Naître est étrange. Comment en venir
Jusqu’au bout avec nos chaussettes usées,
Quelques objets incompréhensibles
Qu’il faut jeter. Tu dis : « Ne désespérons pas. »

On ne peut oublier en cours de route.
Continuer comme si rien ne s’était passé,
« Mets ton foulard, veux –tu une part de tarte,
Si nous allions dans l’hiver si rude semer les petits pois. »

L’enfant survit près de nous sur le rocher
Semble loin de nos assemblées.      Pas à pas
Il nous rejoint.   S’enfuit                 il crie :
« Je veux un peu plus de bonheur sur la terre. »   

 

Extrait de Extrémité de la Ciociara