Être seule...

 

Être seule entre les plus petits murs du monde
Personne ne saura
Et personne ne verra
Ma cuve
Ma tempête
Sous ma fenêtre, Dieu priait qu’on l’aimât aux rythmes d’un Oud
Lorsque Je dormais sur des draps rouges et un tapis ivoire
Devant un miroir hanté et une soupe à boire
J’entendais l’eau bouillir
Ma tempête
Mon eau plate
Et ma cuve