des mots encore des mots

 

des mots encore des mots
dénués de sens concret
mais le silence aussi
est superflu
je regarde par la fenêtre  
le fil de fer   
qui sépare ma faim
de la dèche du voisin
la pensée la plus noble
est en ruine
décembre est un mois
qui se traîne à grand-peine
sous les cieux occidentaux
on attend les dents serrées
le grand événement
la mort
de la dinde
pour noël

 

Traduit de l’italien par Danièle Faugeras & Pascale Janot