Desertu

 

A mè lasciate mi
cù i mo morti!
Tantu, chì palazzu
ne vulete alzà per mè?
L'aghju insepelliti i nostri ghjorni scumpartuti
nantu à l'altra sponda
Or site ghjunti dinù
à destà mi a statina
Site venuti
nantu à a terra preda
da ch'ella si taci a voce
di quella chì sempre di punta à u focu
avia vighjatu capighjimba
cantendu
e so mani in preghera
Fighjate è state à sente
una volta dinù
chì dumane à bon'ora
sarà issu locu
un disertu.

 

 

Désert

 

Laissez-moi donc
avec mes morts !
Que ferais-je d’un palais
que vous élèveriez pour moi ?
Je les ai enterrés nos jours partagés
sur l’autre rive
Vous êtes encore venus
réveiller l’été
Vous êtes venus
sur cette terre proie
faire que se taise la voix
de celle qui toujours au coin du feu
avait veillé tête baissée
en chantant
mains jointes
Regardez et écoutez
une fois encore
car demain dès l’aube
ici règnera le désert

 

traduction Alain Di Meglio