Tout d’un coup

 

Tout d’un coup l’automne est là mortifié de chasse et de soleil à l’orée de la nuit août s’en chiffonne le gris prend possession des grands ciels de traîne les arbres vont vers le noir Dieu que cette vie est belle