La terre est ronde

 

À peine si la lune se distingue des nuages
rêve de lune plus frêle que le corbeau affairé
le ciel rosit sur les toits, la terre se tait
tout arbre levé et comme s’avançant
plus avant dans le jour, l’étrange c’est aussi
de poser le pied sur les fosses marines
par l’autre côté du globe et sans que cela
trouble vraiment les pas dans la chambre

(Dans Le front contre la vitre)