Fut-il saisi…

 

À l’enfant qui inventait

 

 

Fut-il saisi par l’Idée,
ce petit miroir à la main d’un enfant ?

Il l’applique soudain sur la grande glace.
Il n’y peut voir mais sait-il,

tain sur tain, la perte du visage,
la naissance du tout contre,

ce cercle qu’il a créé de nuit néante,
où vivraient pour quel jamais

les fleuves sans chevelure,
les faces nord sans paroi

et les houles sans surface,
les tertres sans sépultures ?

A-t-on là laissé le vêtement,
oublié la peau

sans garder nul reste d’avenir
et pas même le temps sur les os ?

 

 

Une odeur d’avant la neige (extrait), L’Arbre à paroles, 2010.