Au fond de la caverne

 

Au fond de la caverne il y a ce feu qui éclaire plus que la nuit
Les yeux ouverts dans l’ombre danse un ours endormi
L’homme nu remue les mots qui brûlent   Un vautour plonge
au delà des rives du lac  vert     La lumière sort du feu
blotti contre la pierre calcaire   l’Histoire réchauffe les bruyères
aux tisons rouges de cette nuit noire qui ne finit pas