Cracranelle

 

Haute sur pattes, elle déambule, acidulée de soleil.
Jeune grand-mère qui fait illusion, soigne ses fanons.
Pare-brise ébruité de rosée et de brins.
Pneus en bandoulière, du plomb dans l’aile.
Si jeune et vieille à la fois, est-ce possible ?
Nous allons jouer aux quatre coin-coin.
Attention, je vous surveille dans mon rétroviseur.
Comment faites-vous pour être si idiots ?
C’est bien ce que je pensais, laissons souffler un moment l’esprit.
Je connais des trucs infaillibles pour avoir l’inspiration.
Un coup de corne par ci par là, une crevaison.
Personne ne se plaindrait de me voir du matin au soir devant sa porte.
Je suis naturelle et fabriquée, un comble de réalité.
Prise au dépourvu, colletée au vol. Bonne pour la glacière des sables.
L’abeille endormie descend vers sa forme future.