Le suicideur

 

- On lui jette des pierres, que chacun sache bien qu’on lui jette des pierres. Il est Celui à qui on jette des pierres. Et celui qui a faim, qui n’a pas mangé depuis un mois, depuis un an. Il faut que chacun sache qu’Il n’a pas mangé, qu’Il a faim, qu’Il va se suicider. Apprenez qu’Il va se suicider à cause de vous.
Vous êtes tous des cons et des salauds. Vous l’ignoriez ? Ha ha ! Tous, vous entendez, tous, vous êtes sales, lui seul est PUR. Il purifie l’ordure, il se purifie, en soufflant dessus, comme ça.
Quand le comprendrez-vous ? Il demande si peu. Que vous reconnaissiez qu’on lui jette des pierres, qu’il a faim, qu’il va se suicider. Votre opinion l’exalte. Et j’oubliais : il a besoin de votre place, de votre vie, de votre amour. Pourquoi ? Pour aller plus loin. Le voilà assis à votre table, et sa main est posée sur la nuque de votre femme, qui trouve cela naturel.
Il ne vous reste qu’un parti à prendre : jetez-lui des pierres. Ainsi, il aura deux fois raison. Il sera Dieu.
Je ne fais que parler contre, contre, contre. Mais il titube. Tête lourde à porter c’est visible. Peut-être vraiment ne comprend-il rien à ce qui se passe. Miroir sans tain, à travers lequel je le vois. Mais lui, que voit-il ? Idiot suprême qui voit au-delà de l’intelligence. Que faire ?
S’interroger sur cette miraculeuse faculté. L’étudier, d’une curiosité passionnée, jusqu’à ce que la connaissance soit complète, jusqu’à ce que justice soit faite. Mais il faut payer de tout son poids de vie. C’est le prix. Jusqu’à ce que mort s’ensuive. Attention à l’idiot. Il tue.