Ma vie a soif

 

                                                 à Claudine Bohi

 

Ma vie a soif d’une eau lustrale,
d’un baptême renouvelé,
en ces jours où le flot sale
coulant de la radio
déverse sur nous
horreur, vulgarité,
indécence, broiement des êtres.

J’ai attente et besoin,
désir et faim
d’une vague neuve,
d’une marée de refus et de vouloirs,
d’un surgissement de vie,
d’une eau de fièvre et de révolte,
colère généreuse,
sang d’espoir,
flamme rouge de l’insurrection.