Quand même à force il faudra bien

 

Quand même à force il faudra bien
se résigner à l’incommensurable
et valider les coutumières
migrations des héliotropes,
éclipses des lucioles,
translittérations des palimpsestes,
il faudra bien
se résigner à la métamorphose,
au carrousel vertigineux des apparences,
et faire comme si
comme si cela tout cela
devait un jour
nous être restitué.

mars 2012