Adrienne Rich

 Adrienne Rich naît le 16 mai 1929, à Baltimore, dans le Maryland. Dès la publication de son premier recueil A change of World, en 1951, elle est distinguée par Auden, étant encore sous son influence, ainsi que sous celles de Frost, Yeats, Stevens. Lorsqu’elle commence à vivre à New York, en 1966, elle se porte avec un vif intérêt vers les œuvres de James Baldwin et celles de Simone de Beauvoir, et, avec son mari Alfred Conrad, économiste de Harvard, elle entre dans les mouvements de lutte pour la justice sociale, la défense des droits civiques et les droits des femmes qui la concernent plus personnellement. Plus tard, en 1976, elle s’engage dans les mouvements gays et lesbiens, au moment où elle commence à vivre avec l’écrivain et éditrice Michelle Cliff. Adrienne Rich meurt à Santa Cruz, aux Etats-Unis, le 27 mars 2012.

 

Poétesse et théoricienne féministe, Adrienne Rich a enseigné dans de nombreuses universités américaines de renom et reçu un grand nombre de prix. Par ses écrits, tout comme par sa lutte contre le racisme, le militarisme, l’homophobie et l’antisémitisme, elle acquis une très grande influence aux États-Unis. Sa poésie, bien sûr, garde fortement l’empreinte de son cheminement personnel et politique. Ses poèmes sont, à ses débuts, composés suivant une technique adaptée du montage cinématographique, puis sa voix s’affermit encore soutenue par sa détermination à « agir d’emblée et ouvertement comme une femme ayant un corps de femme et une expérience de femme »1. Adrienne Rich parle pour ceux qui n’ont pas la parole, avec la voix du témoin et celle de la mythographe ; elle rappelle ce qui a été oublié, réinvente la vie des femmes là où leur trace a été effacée.

  

_______________

 

Les poèmes d’Adrienne Rich sont édités aux États-Unis : Adrienne Rich, Collected Poems 1950-2012, W. W. Norton & Company, 2016.

 

Marie-Christine Lemardeley-Cunci lui a consacré une étude en français : Adrienne Rich, Cartographie du silence, Presses Universitaires de Lyon, 1998.

 

On peut également lire dans la revue Europe un dossier important consacré à Adrienne Rich : Europe numéro 996, avril 2012.

1 1986: Blood, Bread, and Poetry: Selected Prose, 1979–1985 (Includes the noted essay: "Compulsory Heterosexuality and Lesbian Existence")