Alain Raguet

Alain Raguet : « Au plus infini de ma voix, j’exhorte à vivre en tant qu’être, vertical et ouvert. Au plus infini de la parole, j’explore j’explose le moindre interstice, ces liens invisibles reliés entre chaque être, en quête d’une énigme infinie, éveilleuse. Ainsi s’est immiscé un premier éclat « Monolithes noirs » aux éditions Rafael de Surtis (2008), suivi d’un étoilement avec « Chaos d’éclats » aux éditions Voix d’Encre (2012) ainsi qu’un bouillonnement  avec « Magma » aux éditions Rafael de Surtis (2013). »